L' équatorial coudé


L'équatorial coudé de Loewy a été construit en 1892. L'objectif de 40 cm d'ouverture et de 9 m de distance focale est l'oeuvre des frères Henry et le mécanisme l'oeuvre de Gautier. Par la combinaison des deux mouvements, celui de l'axe horaire et celui du miroir extérieur, l'astronome peut examiner une région quelconque du ciel. Les avantages essentiels de cet instrument sur les équatoriaux ordinaires sont les suivants : une plus grande stabilité de la partie mécanique, un moindre coût, puisqu'il ne nécessite pas de coupole et, surtout une très grande commodité pour l'observateur, qui travaille dans une position fixe.


Un appareil photographique installé au foyer de la lunette a fait de cet équatorial coudé un chercheur de comètes, ce qui était la raison première de son installation. C'est avec cette lunette que Michel Giacobini a découvert, le 4 septembre 1896, une comète périodique des plus intéressantes.

Dans les années 1970 et 80, une équipe d'observateurs solaires a utlilisé cet instrument pour analyser la granulation solaire et y préparer les premières expériences d'héliosismologie.

Depuis le début des années 1990 cet instrument est prêté aux astronomes amateurs regroupés au sein de l'association Novae. Rénové, l'équatorial coudé est essentiellement utilisé pour faire de la photographie planétaire et de la spectroscopie.